mardi 22 septembre 2015

La crise des migrants comme révélateur d’infamies

2274287800.2
Tout simplement ahurissant. Tout ce qui touche à la crise migratoire qui submerge l’Europe aujourd’hui est ahurissant. Ses causes et les responsabilités qui vont avec d’abord, systématiquement passées sous silence par les medias-Système.
Le cynisme absolu du Kaiser européen Merkel ensuite, qui après avoir jeté sans état d’âme le peuple grec aux ordures du capitalisme triomphant, tente de se faire passer pour un Robin-des-bois alors qu’elle dégouline d’arrière-pensées intéressées.
Enfin, la gestion désastreuse d’une crise hautement prévisible pourtant, par une Europe qui oscille entre le droit-de-l’hommisme débilitant des salons parisiens côté Ouest, et une furieuse envie de tirer dans le tas côté Est. La crise des migrants comme révélateur d’infamies en somme.
Depuis un mois, les medias-Système occidentaux ont été sommés de braquer tous leurs projecteurs sur la crise des migrants mais sous l’angle émotionnel exclusivement.
On passe ainsi comme chat sur braises sur la question des causes réelles, et on oublie systématiquement de pointer clairement les responsabilités.
Or ces responsabilités sont connues, évidentes, indiscutables, et il faut les rappeler, les hurler même.
L’Etat-voyou israélien à la manœuvre
Il y a d’abord les 70 ans de l’interminable massacre de la Palestine par l’Etat-voyou israélien. Une humiliation permanente durant laquelle, tout au long de sept longues décennies, l’entité sioniste a bénéficié non seulement d’une impunité totale mais d’un soutien inconditionnel du Bloc atlantiste dans son affirmation sous-jacente que les musulmans et les arabes en général, et les Palestiniens en particulier, étaient des sous-hommes (untermensch).
Or ces septante ans d’injustice institutionnalisée et avalisée par l’ONU ont été l’un des principaux facteurs d’instabilité au Moyen-Orient. Ces sept décennies de meurtres, de massacres, de pillages, de torture et d’apartheid infligés à l’ombre de la Mosquée Al-Aqsa ont largement nourri le fondamentalisme islamiste des coupeurs de têtes de Daesh, Al-Qaïda et al-Nosra qui poussent aujourd’hui des populations entières à l’exode.
Pilonnage étasunien
Coupables aussi les Etats-Unis, pour leur politique d’agression permanente des pays arabes jugés insoumis; pour leur politique de regime-change; leurs campagnes d’assassinats ou leurs boucheries de masse subventionnées ou non par l’ONU; leur stratégie de création, manipulation et instrumentalisation de groupes terroristes; leurs fausses révolutions
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...